Gironde : un couple échappe à une balle perdue sur l'autoroute

Gironde : un couple échappe à une balle perdue sur l'autoroute
Des gendarmes dans le jardin du Luxembourg à Paris le 27 janvier 2011.

Orange avec AFP, publié le lundi 30 octobre 2017 à 16h56

Le couple circulait en voiture sur l'autoroute A89. Il avait quitté la Dordogne et se rendait à Bordeaux samedi 28 octobre dans l'après-midi, quand un bruit "comme une explosion", a retenti dans l'habitacle.

"Quelque chose venait de traverser la voiture et m'a frôlée. J'ai reçu quelques éclats de tôle sur le visage qui m'ont légèrement blessée. Par chance, personne ne nous doublait et mon compagnon a réussi à maîtriser le véhicule", se souvient pour Sud-Ouest la jeune femme de 24 ans. Les faits se sont produits aux alentours de 16 heures, au niveau du péage d'Arveyres (Gironde). "On s'est arrêtés sur le côté. Et là, on a vu un trou à l'avant de la Clio et un autre, à l'arrière, au niveau du toit. On a fini par réaliser qu'on venait d'échapper à une balle perdue", poursuit-elle encore choquée.



Le couple a aussitôt prévenu la gendarmerie et déposé plainte au commissariat de Libourne. D'après les premiers éléments de l'enquête, confiée à la brigade territoriale de recherche de Libourne, la piste s'oriente vers un groupe de chasseurs. Samedi, une battue au grand gibier était organisée dans le secteur d'Aveyres, selon Sud-Ouest. "Trois chasseurs présents sur cette battue ainsi que le président de l'association de chasse d'Arveyres ont été entendus dans le cadre d'auditions libre", ajoute le quotidien local. "Cette affaire m'a suffisamment perturbé comme ça. Je ne veux pas en parler", a seulement répondu Claude Acheriteguy, président de l'association, contacté par Sud-Ouest.

L'enquête devra déterminer si les conditions de sécurité ont bien été respectées par les chasseurs et dans quelle position ils se trouvaient au moment du tir. "Ils ont également été soumis à des dépistages d'alcoolémies qui, selon nos informations, se seraient avérés négatifs", indique le quotidien régional. La jeune femme, légèrement blessée au visage, souffre également de sifflements dans l'oreille. Elle devait subir lundi des examens médico-légaux approfondis.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU