ALERTE INFO
14:39 Alexandre Benalla placé en garde à vue dans l'enquête sur ses passeports diplomatiques

La défiance des Français envers les politiques atteint un niveau record

La défiance des Français envers les politiques atteint un niveau record
Emmanuel Macron à l'inauguration de la Maison du handball à Créteil (Val-de-Marne) le 9 janvier 2019.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 11 janvier 2019 à 12h46

SONDAGE. Seuls 9% des sondés disent avoirs confiance dans la classe politique, selon le baromètre du Centre d'étude de la vie politique (Cevipof), réalisé par OpinionWay et publié par Le Figaro vendredi 11 janvier. La méfiance (37%) et le dégoût (32%) sont les deux premiers sentiments qu'éprouvent les Français à l'égard de leurs élus, 2% seulement exprimant leur respect. Ils sont 70% à juger qu'en France, la démocratie ne fonctionne pas très bien. 

La défiance des Français à l'égard de la classe politique atteint un niveau historique, selon la 10e vague de cette enquête réalisée chaque année depuis 2009. "Tous les indicateurs sont au rouge", explique Le Figaro. "Réalisée du 13 au 24 décembre, cette dixième vague confirme le phénomène de colère exprimé par la crise des gilets jaunes, lesquels restent majoritairement soutenus", analyse le quotidien. Dans quelles organisations les sondés ont-ils confiance ? Les hôpitaux (78%), les PME (78%) et l'armée (74%) et la police (74%) arrivent en tête, tandis que 9% disent avoir confiance dans les les partis politiques. 

"À votre avis, est-ce que les responsables politiques se préoccupent de ce que pensent les gens comme vous ?", a demandé le Cevipof. Quatre-vingt-cinq pour cent des sondés répondent "non". 

L'effet positif de l'élection de Macron a disparu

"Nous n'avions jamais vu un tel sentiment de dégoût, de morosité mais aussi de colère", explique Bruno Cautrès, le coordinateur de l'étude, à Franceinfo. "L'an passé, nous avions observé sur quelques-uns de nos indicateurs un léger mieux", à la faveur de l'élection d'Emmanuel Macron, mais "tout le terrain gagné a été intégralement perdu et c'est encore pire", souligne-t-il. "C'est un véritable gouffre auquel nous assistons. Lorsqu'on regarde certains de nos indicateurs, le sentiment que les hommes politiques ne sont pas empathiques, qu'ils ne sont pas aux côté des Français, qu'ils vivent dans un autre monde, est extrêmement présent", détaille le politologue.

À la question : "Quand vous pensez à la politique, pouvez-vous me dire ce que vous éprouvez d'abord ?", les Français répondent : de la méfiance (37%) et du dégoût (32%) - ce sentiment grimpant en flèche, de 7% en un an -. Au total, la politique leur inspire surtout des sentiments négatifs (ennui, peur), contre 17% de sentiments positifs (intérêt, espoir, respect, enthousiasme). Deux pour cent seulement des sondés disent éprouver du respect. 

Les maires tirent leur épingle du jeu

" Lassitude, morosité et méfiance sont les trois mots qui expriment le plus l'état d'esprit actuel des Français, poursuit Le Figaro. Cela a toujours été le cas depuis dix ans, mais, en un an, la progression de chacun de ces sentiments est spectaculaire (respectivement + 7, + 8 et + 4 points)."

Les élus locaux tirent leur épingle du jeu. Quand on leur demande en qui ils ont le plus confiance, les sondés citent leur maire (58%, +3%), loin devant le Premier ministre (25%) et le président de la République (23%), ex æquo avec les députés européens. 

Pour Le Figaro, "la passion du soupçon s'est emparée d'une immense partie de la population française". "Politiques, journalistes, banquiers, syndicats en sont les premières cibles. On leur reproche pêle-mêle cynisme, avidité, incompétence", analyse le quotidien, qui appelle à "un indispensable examen de conscience".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.