"Gilets jaunes" : une enseigne de boulangerie s'explique après avoir refoulé un policier à Paris

"Gilets jaunes" : une enseigne de boulangerie s'explique après avoir refoulé un policier à Paris
Des policiers lors d'une manifestation de "gilets jaunes", en janvier 2019, à Paris

, publié le dimanche 03 février 2019 à 19h20

Une vidéo filmée samedi 2 février à Paris montrait un individu portant un brassard de policier en conversation animée avec le gérant d'une boulangerie, qui lui faisait obstacle.

Une séquence diffusée largement sur les réseaux sociaux impliquant le gérant d'une boulangerie parisienne a provoqué une vive polémique dimanche 3 février. La vidéo, publiée dans un premier temps sur un groupe Facebook de "gilets jaunes", montrait un accrochage entre un policier et une personne à l'entrée d'une boulangerie située non loin de la place de la République, à Paris.

Des centaines de "gilets jaunes" y étaient alors réunis pour la fin de "l'acte 12" de mobilisation.

Au cours de l'échange tendu, une personne fait barrage au policier, le "prévenant" en lui indiquant qu'il n'accepterait pas de personne équipée d'armes. Le policier lui répondait alors qu'il n'avait pas d'armes, avant de lui dire qu'il "irait quand même voir ailleurs".


La séquence a suscité de vives réactions, certains dénonçant un refus de vente injustifiée, d'autres raillant l'attitude du policier. La "Maison Landemaine", qui gère l'établissement, a réagi par communiqué, démentant "toutes formes de soutien à une cause politique".

Plusieurs dizaines de milliers de "gilets jaunes" ont défilé samedi à travers la France pour dénoncer les violences policières, lors d'un acte 12 de nouveau marqué par des heurts principalement à Paris et Bordeaux. Selon le ministère de l'Intérieur, 58.600 personnes ont défilé dans le pays, contre 69.000 la semaine dernière; des chiffres officiels régulièrement contestés par les "gilets jaunes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.