"Gilets jaunes" : un policier frappe son supérieur à Toulouse

"Gilets jaunes" : un policier frappe son supérieur à Toulouse
Des CRS lors d'une manifestation à Rennes, le 19 janvier 2019

, publié le lundi 25 février 2019 à 15h30

Une vidéo publiée par Le Parisien montre un CRS asséner un violent coup de tête à son supérieur, à la fin des manifestations de "l'acte 15" de mobilisation des "Gilets jaunes", samedi 23 février, à Toulouse.

S'il n'a pas causé de blessures majeures dans les rangs des manifestants ou des forces de police, "l'acte 15" des "Gilets jaunes" a engendré quelques débordements, notamment à Toulouse, où les CRS ont été la cible de cocktails molotov. C'est dans ce contexte qu'une scène d'accrochage au sein de la 31e compagne de sécurisation et d'intervention a été filmée par un témoin puis relayée par Le Parisien, lundi 25 février.


Sur cette séquence, on distingue un policier parler à ses troupes, toujours équipées de casque, avant d'être agressé par un des agents. "C'était la fin du défilé, comme à l'habitude nous leur disions "au revoir", "Salut les gars à samedi prochain" quand un des hommes qui venait d'avoir une discussion avec un autre lui a donné un coup de tête", a témoigné au Parisien une manifestante "Gilet jaune" qui a capturé la scène en vidéo.

Selon la même source, "le gardien de la paix n'était pas content d'une instruction reçue par le major". Les autorités ont confirmé l'accrochage, qui s'est produit en plein centre-ville. Lors de cet "acte 15", les "gilets jaunes" ont mobilisé davantage que la semaine précédente, avec plus de 46.000 manifestants en France dont 5.800 à Paris, enrayant la lente décrue amorcée depuis un mois, d'après des chiffres du ministère de l'Intérieur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.