"Gilets jaunes" : un péage incendié en Gironde, Vinci va porter plainte

"Gilets jaunes" : un péage incendié en Gironde, Vinci va porter plainte
Des manifestants au péage de Virsac, dimanche 18 novembre

Orange avec AFP, publié le mardi 20 novembre 2018 à 15h31

La compagnie autoroutière Vinci a annoncé son intention de porter plainte mardi 20 novembre après des dégradations "très importantes" au péage de Virsac, sur l'autoroute A10 près de Bordeaux. Bloqué depuis plusieurs jours par des manifestants, le site a été en partie incendié dans la nuit de lundi à mardi. Des cabines de péages et des caméras de surveillance ont été détruites.

Les machines sont inutilisables. À Virsac (Gironde), le péage autoroutier de l'A10 a été saccagé. Dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre, des manifestants ont détruit du matériel et mis à sac les locaux de la société Vinci.  "Après avoir forcé l'entrée des locaux techniques (local de travail et galerie de circulation du personnel)", les individus "ont saccagé et mis le feu aux installations, entraînant des dégâts matériels très importants", a indiqué le gestionnaire autoroutier dans un communiqué.

Samedi 17 novembre, un barrage avait été installé devant le péage par des "gilets jaunes". Le site a ensuite été occupé de manière quasi continue, avant d'être évacué lundi après-midi puis repris par les manifestants dans la soirée.

Les dégradations "rendent impossible une remise en service rapide" du péage, d'autant que les agents de Vinci n'ont toujours pas accès aux locaux vandalisés, précise la société dans son communiqué. Selon des témoins, le profil des personnes bloquant le péage avait fortement évolué depuis le weekend. D'abord bon enfant, l'atmosphère s'était tendue lundi, avec des participants "décidés à en découdre". Des membres des forces de l'ordre étaient présentes sur place mardi à la mi-journée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.