"Gilets jaunes" : un des leaders du mouvement annonce "la guerre civile"

"Gilets jaunes" : un des leaders du mouvement annonce "la guerre civile"
Une manifestation de "gilets jaunes", à Bordeaux, le 22 décembre 2018.

, publié le mardi 25 décembre 2018 à 15h52

Christophe Chalençon préconise donc l'intervention de l'armée.

Dans un post sur Facebook daté du 23 décembre, accompagné de la légende "le chaos annoncé", Christophe Chalençon, qui se présente comme l'un des leaders des "gilets jaunes libres", estime que "la guerre civile est inévitable".



Le "gilet jaune" originaire du Vaucluse appelle également à la "mise en place d'un gouvernement de transition qui va prendre les dispositions pour écouter et entendre le peuple".

Édouard Philippe remplacé par le général Pierre de Villiers

"Aujourd'hui c'est aux militaires d'entrer en jeu pour permettre la mise en place de ce gouvernement de transition", affirme encore Christophe Chalençon, persuadé que "début janvier, c'est inévitable, nous allons partir à la guerre civile.

C'est inévitable".

Ce n'est pas la première fois que ce dernier évoque une option militaire. Le 3 décembre, il avait ainsi réclamé "un véritable commandant" à Matignon, prônant le remplacement d'Édouard Philippe par le général Pierre de Villiers, l'ex-chef d'état-major des armées limogé par Emmanuel Macron.



"À tous ceux qui me mettent dans la case de l'extrême... Oui je suis un extrémiste dans mon engagement et mon combat pour la démocratie et l'injustice", a également réagi le représentant du mouvement face au tollé suscité par sa vidéo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.