"Gilets jaunes" : sans mission mais rémunéré depuis 10 ans, l'étrange profil d'un porte-parole

"Gilets jaunes" : sans mission mais rémunéré depuis 10 ans, l'étrange profil d'un porte-parole
Des gilets jaunes à La Ciotat, le 30 novembre 2018.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 06 décembre 2018 à 17h32

Ce représentant des "gilets jaunes" ne travaille plus depuis 10 ans à cause d'un "conflit avec sa hiérarchie".

Il est devenu l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes". Jean-François Barnaba, présenté comme un "gilet jaune" de l'Indre, est apparu sur le devant de la scène notamment après son passage dans l'Émission politique de France 2.

En une semaine, il a fait plus d'une cinquantaine d'interventions en direct, a calculé L'Obs mercredi 5 décembre. Qu'est-ce qui lui vaut une telle attention des médias ? Peut-être ses prises de position modérées ? Ou bien son aisance face au micro et sa connaissance fine des mécanismes politiques, avance l'hebdomadaire.


Mais avec la notoriété, viennent les interrogations sur son profil. En creusant, L'Obs et l'émission Quotidien de TMC ont pu déterminer que Jean-François Barnaba est fonctionnaire territorial. Sauf que, faute de mission, il ne travaille plus depuis 10 ans. Ce qui ne l'empêche pas de toucher un salaire de 2.600 euros net. Il a le statut de FMPE, fonctionnaire momentanément privé d'emploi. Il est le seul dans cette situation dans son département, a indiqué le conseil départemental de l'Indre, qui a précisé qu'il n'avait réalisé aucune mission depuis le 31 décembre 2008.

Contacté par un journaliste de Quotidien, Jean-François Barnaba a expliqué être "actuellement privé d'emploi car en conflit avec sa hiérarchie". Il a profité de sa période d'inactivité pour écrire un livre, auto-publié. Il y est présenté comme chef d'orchestre, directeur de conservatoire, conseiller technique et directeur de la culture des collectivités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.