"Gilets jaunes" : manifestation interdite à Paris ce samedi, les "éléments radicaux" dans le viseur

"Gilets jaunes" : manifestation interdite à Paris ce samedi, les "éléments radicaux" dans le viseur
Des heurts à Paris, le 5 décembre 2020

, publié le mercredi 09 décembre 2020 à 19h52

Des casseurs avaient causé d'importants dommages en marge d'un cortège organisé dans la capitale samedi dernier. 

Quatre jours après les scènes de violences urbaines dans Paris, la préfecture de police a pris un arrêté interdisant une manifestation de "gilets jaunes", qui avait été déclarée pour le samedi 12 décembre.

Les autorités font valoir les "risques sérieux de troubles à l'ordre public, des éléments radicaux à haute potentialité violente étant susceptibles, comme le samedi 5 décembre dernier, de se greffer au cortège dans le but de s'en prendre aux forces de l'ordre et de commettre des dégradations".


A deux semaines de Noël, la préfecture évoque en outre une manifestation qui pourrait perturber "très fortement l'affluence" de clients dans les commerces. "Le parcours comprend de nouveaux commerces, déjà fortement éprouvés par la pandémie, et qui espèrent optimiser leur chiffre d'affaires en cette période avant les fêtes de Noël", indique le préfet de police dans un communiqué publié mercredi 9 décembre, en début de soirée.

Dix-huit mois après la censure partielle de la loi "anticasseurs", le gouvernement cherche encore la parade contre la mouvance "ultra", après un samedi de manifestations contre la loi Sécurité globale émaillé de violences et de dégradations. "On va réunir très prochainement les procureurs, les policiers, les préfets", a déclaré le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, en réponse mercredi, à une question sur les violences lors des manifestations.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.