"Gilets jaunes" : "Macron tue les petites gens", dénonce Brigitte Bardot

"Gilets jaunes" : "Macron tue les petites gens", dénonce Brigitte Bardot
Brigitte Bardot, à l'Élysée, le 27 septembre 2007.

Orange avec AFP, publié le samedi 01 décembre 2018 à 19h15

L'ancienne actrice estime que le président de la République agit "comme un maître sans empathie, extrêmement lointain, supérieur, avec un côté royal"

Brigitte Bardot avait déjà affiché son son soutien au mouvement en revêtant un gilet jaune. Elle va aujourd'hui plus loin, dans une interview au Parisien, et dénonce la politique du gouvernement.



"Je suis avec eux. Macron n'a pas accordé la baisse des taxes prévue en janvier", dénonce la présidente de la Fondation Bardot, qui oppose, "d'un côté des Ministres avec chauffeur, de l'autre, des gens qui ont trois francs six sous pour finir le mois".

"Une prime de Noël aux gilets jaunes"

"Macron tue les petites gens", s'insurge encore l'ex-actrice qui ironise : "Je vais finir par devenir communiste". "Ça me fait mal au cœur", ajoute Brigitte Bardot, qui souhaite "une bonne jaunisse" au président de la République.

"Il se comporte comme un maître sans empathie, extrêmement lointain, supérieur, avec un côté royal", détaille-t-elle, estimant que rien n'est perdu car "seuls les imbéciles ne changent pas d'avis".



Sa proposition pour mettre fin au mouvement, débuté le 17 novembre : "accorder une prime de Noël aux Gilets jaunes afin qu'ils puissent acheter des cadeaux pour leurs enfants"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.