"Gilets jaunes" : "la police est exténuée", affirme un syndicat

"Gilets jaunes" : "la police est exténuée", affirme un syndicat
Des CRS interviennent pour évcauer des "gilets jaunes", à Crespin, le 19 novembre 2018.

, publié le samedi 01 décembre 2018 à 16h12

Le secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO appelle le gouvernement à négocier.

La nouvelle journée de manifestation des "gilets jaunes" est une nouvelle épreuve pour les forces de l'ordre, mobilisées depuis le 17 novembre. Des forces de l'ordre "au bout du rouleau", selon Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO, interrogé sur franceinfo.



"À une semaine d'intervalle, on est confrontés à des violences extrêmes.

En province, on a des points de rassemblements relativement calmes mais mes collègues sont déployés quasiment 24 heures sur 24. On n'en peut plus", explique le syndicaliste.

"Des conditions de travail dangereuses"

Face à ce constat, Yves Lefebvre "en appelle au gouvernement pour négocier sans délai avec les représentants pacifiques, tant des organisations syndicales que des "gilets jaunes".

"Il faut que ça cesse, que le président de la République comprenne que sa police, la dernière barrière face à ces mouvements sociaux, est exténuée", renchérit le secrétaire général de l'unité police FO, avant d'ajouter : "on ne pourra pas faire plus que ce qu'on a déjà fait".



"On a une pression du travail, on a des heures à n'en plus finir, des conditions de travail qui sont particulièrement dangereuses", conclut Yves Lefebvre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.