"Gilets jaunes" : la fille de la manifestante tuée veut porter plainte contre le gouvernement

"Gilets jaunes" : la fille de la manifestante tuée veut porter plainte contre le gouvernement
Une gendarme auprès de manifestants, à Pont-de-Beauvoisin, le 17 novembre 2018.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 17 novembre 2018 à 18h33

La grande journée de mobilisation des "gilets jaunes" a été endeuillée par la mort d'une manifestante en début de matinée, sur un barrage à Pont-de-Beauvoisin.

Une femme d'une soixantaine d'années a perdu la vie en début de matinée au Pont-de-Beauvoisin. Chantal Mazet a été fauchée par une conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture.

Elle a foncé alors sur eux, percutant une femme, a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"Je veux vraiment que les gens ne se laissent pas submerger par la colère. Ça n'amène jamais rien de bon", explique sa fille, Alexandrine Mazet, au micro de RTL, avant d'ajouter : "Il faut vraiment que les 'gilets jaunes' comprennent que le mouvement est pacifiste".

Une jeune retraitée

"C'était prévu [qu'elle manifeste], on en a parlé encore hier au soir", raconte-t-elle à France Bleu Vaucluse. "Elle m'avait dit qu'elle ferait attention, qu'elle resterait passive sur le mouvement, qu'elle ferait acte de présence, et pas plus. Est-ce que les circonstances ont fait qu'elle s'est mise dans une situation compliquée ? Aujourd'hui je n'en sais rien."

La sexagénaire tuée "venait juste de prendre sa retraite et avait vraiment la sensation que son niveau de vie allait devoir baisser", assure sa fille. "Elle était un peu inquiète, surtout pour ses enfants et ses petits-enfants pour la suite", confie-t-elle encore.



Selon Alexandrine, si la situation du pays était différente, "il n'y aurait pas les gilets jaunes dehors et ma mère ne serait pas morte", dénonce-t-elle dans Le Dauphiné. Elle compte porter plainte contre le gouvernement .

Vos réactions doivent respecter nos CGU.