"Gilets jaunes" : Ingrid Levavasseur renonce finalement à être chroniqueuse chez BFMTV

"Gilets jaunes" : Ingrid Levavasseur renonce finalement à être chroniqueuse chez BFMTV
Une caméra de BFMTV (illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 06 janvier 2019 à 15h30

Elle était visée par de nombreuses critiques sur internet depuis l'annonce de sa collaboration.

Ingrid Levavasseur a cédé face à la pression et aux menaces. Cette figure des "gilets jaunes" ne participera finalement pas à l'émission "Et en même temps" de BFMTV, où elle était censée intervenir en tant que chroniqueuse.

"STOPPPPPPP arrêtez avec vos messages cyniques, j'ai refusé cette offre !! Vous n'imaginez même pas le mal que vous faites aux gens qui se battent pour vous!! Débrouillez-vous entre vous puisque vous avez les solutions...", écrit cette aide-soignante sur sa page Facebook.

Une décision que regrette la secrétaire d'État à l'égalité femme-homme.

"J'ai convié Ingrid Levavasseur #giletsjaunes au ministère le mois dernier, elle est constructive, jamais haineuse. Je déplore qu'elle ne puisse finalement pas tenir de chronique sur BFMTV, car elle porte des choses intéressantes notamment sur les mères isolées", écrit-elle sur Twitter.



Un simple "essai"

Une information confirmée par l'animatrice de l'émission Apolline de Malherbe : "Ingrid Levavasseur nous a fait part hier soir des menaces physiques la visant si elle venait à BFMTV. Elle a décidé de renoncer. Nous avons compris sa décision et nous ne l'avons pas retenue face au déferlement de violences dont elle fait l'objet sur internet".



La jeune aide-soignante, qui vit en Normandie, élève seule ses enfants. Ingrid Levavasseur devait recevoir 150 euros brut par émission. Samedi, BFMTV avait précisé que le passage d'Ingrid Levavasseur ce dimanche était un essai.

"La suite de la collaboration entre Mme Levavasseur et la chaîne sera décidée à l'issue de cette première émission", avait indiqué BFMTV.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.