"Gilets jaunes", féminisme et harcèlement : l'avis bien tranché de Miss France

"Gilets jaunes", féminisme et harcèlement : l'avis bien tranché de Miss France©Wochit

6Medias, publié le dimanche 17 février 2019 à 16h35

Depuis son couronnement à Lille le 15 décembre dernier, Vaimalama Chaves est régulièrement interrogée sur tous les sujets qui font l'actualité.

Dans une période socialement tendue en France, elle répond sans détour et affiche un caractère bien trempé.

Elle répond aux questions de Midi Libre. Si Tahiti ne connaît pas la crise des "gilets jaunes", sa digne représentante Vaimalama Chaves fait la part des choses sur ce sujet : "Cette crise exprime un ras-le-bol général de personnes qui ont des revendications tout à fait légitimes. Cependant, la façon qu'ils ont de faire entendre leurs voix n'est pas correcte.Tous les acteurs économiques souffrent de cette situation."

Miss France étant souvent très exposée, il peut arriver à la Tahitienne de devoir repousser les avances de certains, et ce avec fermeté : "Quand je sens qu'il y a une main qui commence à descendre un peu trop bas, tout de suite je réagis. Soit je lui mets un coup de coude soit je lui dis 'Ta main, tu l'enlèves'. Je le tutoie parce qu'il faut que cela soit percutant."

Vaimalama Chaves soutient également la cause féministe, même si elle tient à faire la distinction avec "le féminazi qui prône une société matriarcale et la domination de la femme sur le monde". Miss France a eu l'occasion de montrer qu'elle a aussi une bonne répartie. Samedi soir lors de l'émission "Les terriens du samedi", elle avait su réagir fermement et avec humour aux blagues douteuses de Laurent Baffie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.