"Gilets jaunes" : des journalistes malmenés à Toulouse et Béziers

"Gilets jaunes" : des journalistes malmenés à Toulouse et Béziers©Panoramic

, publié le samedi 24 novembre 2018 à 19h51

Des journalistes de BFMTV ont évité de peu un lynchage ce samedi 24 novembre à Toulouse, en marge de la mobilisation des "gilets jaunes", rapporte le blog de France 3 Régions.

Les violences se sont multipliées ce samedi 24 novembre en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Si à Paris des affrontements ont eu lieu sur les Champs-Elysées entre forces de l'ordre et casseurs, à Toulouse aussi, des incidents ont éclaté.

Des journalistes de BFMTV ont échappé à un lynchage, rapporte le blog de France 3 Régions. 200 personnes s'en sont prises verbalement à des correspondants de la chaîne d'information en continu, place du Capitole. "BFM collabo", "dégage" scandaient les manifestants, qui ont également tenté de s'en prendre physiquement aux journalistes. "Ce qui s'est passé ensuite était une véritable tentative de lynchage", a confié un témoin de la scène. Il a fallu l'intervention d'agents de sécurité pour réussir à faire évacuer les journalistes. L'un d'entre eux est allé se réfugier dans une boutique, avant que des CRS vienne le libérer.



A Béziers également, des journalistes ont été la cible de manifestants. L'agence Midi Libre de la ville a été visée. L'un des journalistes a même reçu plusieurs coups. "Malgré l'intervention du chef d'agence, qui a tenté de dialoguer avec ces manifestants reprochant 'aux médias d'être vendus à Macron', l'un de nos confrères a reçu des coups, de nombreuses insultes ont été proférées, et la poignée de la porte a été cassée lorsque certains ont essayé d'entrer en force dans les locaux", a indiqué dans un communiqué la société des journalistes de Midi Libre (SOJOMIL). Deux journalistes ont déposé plainte.

Toujours dans l'Hérault, à Agde, des journalistes ont également été violemment visés par des manifestants, rapporte le blog de France 3 Régions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.