"Gilets jaunes" : des échauffourées entre policiers et manifestants à Calais

"Gilets jaunes" : des échauffourées entre policiers et manifestants à Calais
Des manifestants et des policiers à Calais, vendredi 23 novembre

, publié le vendredi 23 novembre 2018 à 14h30

La nuit a été agitée à Calais. Sur l'autoroute A16, des "gilets jaunes" ont envahi les voies jeudi 22 novembre, provoquant des affrontements avec les forces de l'ordre.

La police évoque la présence de "casseurs" parmi les manifestants.

La situation s'est tendue dans la soirée, jeudi. Tentant de mettre en place un barrage sur l'A16, des "gilets jaunes", auxquels se sont mêlées des personnes violentes, ont fait plusieurs incursions sur l'autoroute à proximité dans le Pas-de-Calais. Les manifestants se sont retrouvés face aux forces de l'ordre et des échauffourées ont éclaté, rapporte une source policière. Le trafic a été bloqué à hauteur de Marck-en-Calaisis, ainsi que sur la rocade de Calais qui mène au terminal portuaire.



"Casseurs"

Selon cette source, "de jeunes casseurs incontrôlables" avaient pris place dans les rangs des militants. Pour stopper le trafic, les groupes ont disposé des rondins de bois en travers de la route, au risque de provoquer des accidents, indique la source policière. "Ces incursions sont criminelles et irresponsables. Ce sont des actes de vandalisme", dénonce-t-elle.



Samedi, les manifestants sont appelés à se mobiliser dans tout le pays pour l'"acte 2" du mouvement, qui avait démarré une semaine plus tôt. Plusieurs rassemblements sont prévus dans la capitale, bien que la préfecture n'en ait autorisé qu'un seul, au Champ-de-Mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.