Gilbert Collard rend fous de rage les Bretons

Gilbert Collard rend fous de rage les Bretons©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 01 janvier 2017 à 15h56

Les Bretons sont furieux. C'est à une véritable institution que Gilbert Collard s'en est pris.

Le député du Gard a réagi à la baisse du chômage annoncée par le gouvernement au micro d'Europe 1, en la qualifiant de "supercherie" et "d'escroquerie". Pour étayer ses propos, le célèbre avocat a ironisé sur le fait qu'on proposait des stages de "crêpiers" et d'"hypnotiseur" aux chômeurs. "On se rend compte que vraiment ce sont d'un côté de faux emplois qui sont créés et de l'autre des emplois d'État" s'est-il insurgé. Des propos qui ont fait bondir les représentants de la profession, comme le souligne Le Télégramme.



"La crêperie en Bretagne, c'est plus de 1 800 établissements de restauration. Et plus de 5 000 en France. Des milliers de personnes vivent dignement de ce métier tous les jours ", a ainsi réagi François de Pena, un élu en charge des crêperies au sein de l'Union des métiers et des industries hôtelières (Umih). Le mépris affiché de l'avocat marseillais s'avère d'autant plus malvenu que la crêperie représente un "réel gisement d'emplois" comme le souligne François de Pena.
 
440 commentaires - Gilbert Collard rend fous de rage les Bretons
  • aujourd'hui on ne peux plus rien dire, ni rien faire sans s'attirer les foudres des militants de la pensée unique
    Le fait simplement de péter dans la rue te conduiras bientôt à l’échafaud, surtout si tu as incommodé un mec de gauche

  • Il n'y a pas de sots métiers, il n'y a que de sottes gens.

  • encore un titre accrocheur qui alimente la polémique et encore une fois à l'encontre du FN alors qu'il y a pire comme parti. Quand on se rend compte que le PS de Hollande, l'espagnol en tête, ose se représenter après le fiasco du quinquennat qui se termine...Quant à la rage des Bretons, elle n'existe que dans la tête des journalistes...

  • Collard et les crêpiers bretons interprétation orientée du point pour jeter le discrédit sur le FN. Quand on a la trouille on fait feux de tous bois.
    Pourquoi le journal le point n'a-t-il pas relayé l'article du canard enchaîné qui tenait exactement les mêmes propos en décembre 2016 alors que cette même information faisait l'objet de beaucoup plus de détails caricaturaux particulièrement réalistes. La neutralité de la presse doit elle mise en doute??? Ou doit -on plutôt tenir compte des dépenses de publication de ces soutiens dans les comptes de campagne des candidats soutenus ? Le point est anti tel parti .... le point est pro..... tel parti. Comme la majorité des médias qui ont troqué leur fonctions premières, " l'information" , les médias ne sont désormais en majorité que des moyens de propagande politique participative au service d'un parti déterminé , au service d'une idéologie définie . Haro donc sur l'ennemi , ....mais cela devient tellement exagéré, systématique, surfait, que cela en devient risible voire ridicule , et que c'est l'effet inverse au but recherché qui est en vérité atteint. Dénigrer devient positif pour celui qu'on veut discréditer ....aux yeux du lecteur....

  • Ils sont susceptibles pour peu de choses les Bretons mais c'est le Front National qui le dit ! Alors ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]