Gestion du Covid-19 : de nombreuses plaintes déposées contre des ministres et ex-ministres

Gestion du Covid-19 : de nombreuses plaintes déposées contre des ministres et ex-ministres
Jean Castex le 13 avril 2021 à l'Assemblée nationale.

publié le jeudi 15 avril 2021 à 08h45

Selon Franceinfo, 412 plaintes ont été déposées contre des ministres, des responsables administratifs, des directeurs d'Ehpad depuis le début de la crise sanitaire.  

Alors que la France s'apprête à franchir la barre des 100.000 morts du Covid-19, les plaintes se multiplient depuis le début de la crise. En tout, selon les informations de Franceinfo publiées jeudi 15 avril,  412 plaintes ont été recensées par le parquet de Paris.

Elles visent des ministres, des directeurs d'Ehpad, le Samu, des responsables de l'administration ou encore l'agence nationale Santé publique France.


En juillet dernier, on apprenait l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de l'ex-Premier ministre Edouard Philippe, de l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn et de son successeur Olivier Véran. En septembre, c'est le Premier ministre Jean Castex qui était visé par une plainte du collectif Victimes Coronavirus France, qui réunissait alors 200 personnes. Parmi les reproches formulés à l'encontre du chef du gouvernement, l'absence de tests de dépistage dans les aéroports en juillet, la lenteur à mettre en place des tests salivaires ou encore la décision de déléguer aux préfets la prérogative de renforcer les mesures contre l'épidémie. 

14 plaintes jugées recevables 

Les plaintes à l'encontre des ministres sont instruites pas la Cour de justice de la République (CJR), compétente pour juger les membres du gouvernement dans l'exercice de leur fonction. La CJR est chargée de mener les investigations et agit comme un juge d'instruction. Selon Franceinfo, 14 plaintes ont été jugées recevables par les juges de la CJR sur les 156 dossiers reçus. Quatre informations judiciaires sont ouvertes pour "mise en danger de la vie d'autrui", "homicides" et "blessures involontaires" et aussi "abstention volontaire de combattre un sinistre". 

Deux autres plaintes sont toujours en cours d'examen révèle la radio publique : l'une déposée par un collectif de 180 salles de sport à l'encontre du Premier ministre Jean Castex, du ministre de la Santé Olivier Véran et de la ministre des Sports Roxana Maracineanu. Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer est également visé par une plainte du collectif d'enseignants les "Stylos rouges"  pour mise en danger de la vie d'autrui.

Les plaintes à la CJR avaient commencé à être déposées quelques jours après le début du confinement mi-mars. Elles émanent de particuliers, de médecins, d'associations, ou encore de détenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.