Gérald Darmanin veut interdire l'acquisition et la détention d'armes à feu

Gérald Darmanin veut interdire l'acquisition et la détention d'armes à feu
Les discussions sont en cours au Parlement

publié le jeudi 22 juillet 2021 à 22h10

Dans plusieurs faits de violence récents, les auteurs détenaient des armes alors qu'ils n'auraient pas dû y avoir accès. 

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé des mesures pour mieux contrôler la détention d'armes, lors d'un déplacement dans le Puy-de-Dôme en hommage aux trois gendarmes tués par un forcené en décembre.


 "Je proposerai très prochainement d'interdire l'acquisition et la détention des armes de guerre transformées qui sont aujourd'hui en circulation", a déclaré le ministre lors d'un discours prononcé à la gendarmerie d'Ambert à laquelle étaient rattachés les trois militaires tués le 22 décembre à Saint-Just par Frederik Limol qui était lourdement armé.

Discussions toujours en cours 

Un "décret" sera pris "dans les prochains jours", a précisé l'entourage du ministre. Gérald Darmanin a aussi évoqué un article présenté  en Conseil des ministres qui vise "à renforcer les interdictions d'armes". Le texte doit encore être discuté au Parlement.

Il propose "d'actualiser la liste des infractions" conduisant à l'inscription au fichier FINIADA qui recense les personnes n'ayant pas le droit d'acquérir ou détenir des armes.

Il propose ainsi l'inscription de ceux ayant commis des infractions "relatives aux atteintes aux mineurs et à la famille", a détaillé l'entourage du ministre. L'article prévoit aussi d'inscrire au FINIADA "l'ensemble des décisions judiciaires: contrôle judiciaire, assignation à résidence avec surveillance électronique ou toute autre décision prononcée par l'autorité judiciaire", a précisé l'entourage.v

Vos réactions doivent respecter nos CGU.