Gaz, téléphonie, BTP... Ce qui change en juin

Gaz, téléphonie, BTP... Ce qui change en juin
Les frais d'itinérance téléphonique seront complètement abolis dans l'Union européenne à partir du 15 juin 2017 (Illustration)

Orange avec AFP, publié le mercredi 31 mai 2017 à 13h40

Comme chaque mois, plusieurs changements interviendront en juin, notamment la très attendue fin des frais d'itinérance pour la téléphone mobile en Europe.

Voici les nouveautés qui entrent en vigueur en juin :

• Pas de hausse des prix du gaz

Après la baisse de 3,3 % observée au 1er mai, les tarifs proposés par Engie resteront stables en juin pour les quelque 5,8 millions de foyers concernés en France. Depuis le 1er janvier 2014, les tarifs du gaz ont baissé en moyenne de 16,2%.

• Fin des frais d'itinérance téléphonique en Europe

Les frais d'itinérance téléphonique seront complètement abolis dans l'Union européenne à partir du 15 juin 2017, grâce à un accord sur les prix de gros que se facturent entre eux les opérateurs, dernière pièce d'une réforme menée depuis dix ans.

Dès mi-juin, les citoyens de l'UE ne payeront plus de surcoûts lorsqu'ils téléphoneront, enverront un SMS ou surferont sur internet dans un autre pays de l'Union que celui où ils résident. Mais il y aura tout de même des restrictions en matière de données transmises.

• La carte BTP étendue à de nouvelles régions

Déjà en vigueur en Nouvelle Aquitaine, dans le Centre Val-de-Loire ou en Occitanie, la nouvelle carte d'identification professionnelle du bâtiment et des travaux publics (BTP) instaurée fin mars par le gouvernement pour lutter contre le travail illégal et la fraude au détachement va être étendue dès le 1er juin aux régions Auvergne Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et à la Corse.

• Une meilleure information sur le bilan écologique des transports

Dès le 1er juin, les loueurs de voitures, agences voyages, taxi, VTC ou encore société de transport de marchandises vont devoir fournir des informations plus complètes sur les gaz polluants émis lors de leurs trajets. Outre les émissions de CO2, ils devront indiquer l'ensemble des "gaz à effet de serre", comme le méthane, le protoxyde d'azote, les hydrofluorocarbones, les hydrocarbures perfluorés et l'hexafluorure de soufre.

• Un plan anticorruption dans les grandes entreprises

Comme l'impose la loi Sapin II, dès le 1er juin, les entreprises de plus de 500 salariés ou ayant un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d'euros devront mettre en œuvre un plan de prévention et de détection des faits de corruption et de trafic d'influence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.