Gaz, électricité, livret A : ce qui change au 1er août 2017

Gaz, électricité, livret A : ce qui change au 1er août 2017©Le Parisien

Le Parisien, publié le lundi 31 juillet 2017 à 18h00

Comme chaque 1er août, de nombreux tarifs réglementés sont réévalués. Prix du gaz, de l'électricité, taux de rémunération du livret A, ou encore du transport en Ile-de-France. Voici tout ce qui change à partir de ce mardi.



Les tarifs réglementés de l'électricité, appliqués par EDF à 27 millions de foyers, augmenteront de 1,7% ce mardi 1er août dans le cadre de leur révision annuelle. La hausse de 1,7% concerne les tarifs bleus, résidentiels et professionnels. Les tarifs du gaz vont diminuer ce mardi 1er août en moyenne de 0,8%, conformément à la décision de la CRE, qui en fixe l'évolution chaque mois.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
152 commentaires - Gaz, électricité, livret A : ce qui change au 1er août 2017
  • Ce qui change ? le livret ne bouge pas donc il ne devrait pas être mentionné dans le titre

  • normale puisse que se gouvernement baisse l'ISF donc ils faut qu'ils prennes l'argent autre part donc chez les moins riches
    et les retraites vont baisser par rapport a la CSG? Mais pas pour les migrants ni ses soit disant associassions d'aides la
    il y a plein d argent chercher l'erreur, mais j'i pense nous sommes français ca sais du sociale

  • Pour ceux qui sont abonnés au gaz et à l'électricité comme tous les foyers modestes:
    En clair on baisse un peu d'un coté et on augmente fortement de l'autre c'est ce que l'on
    appelle l'enfumage! Pour ne pas dire autre chose.

    Voyez choisirensemble.fr Ok

  • à 70ans je dors avec une bouillotte l hiver pour économiser le gaz en plus sur 10radiateurs dans la maison l hiver 3sont ouverts les autres je ne peux pas

  • il ne faut pas se leurrer ,du boulot ,nous en auront de moins en moins et,des industries aussi
    ,la France est sur le chemin de mon village ,a peine 1000 habitants qui survivent toute l annee et 20000 touristes durant 2 mois pour absorber la totalite du budget du village ,devant des volets fermer durant 10 mois de l an ,la desertification est déjà EN MARCHE ,
    les fleurons parisiens sont déjà aux mains des touristes fortunes de chine et d ailleur les petits commerces ,les petits agriculteurs ,les ouvriers (qui ont tant d importance aussi au niveau social et ecologique)sont passes inexorablement au pilori de la rentabilite ,alors forcement tout augmente ,ma bonne dame ...bonne vie tout le monde