Gard : le pyromane interpellé sortait d'un hôpital psychiatrique

Gard : le pyromane interpellé sortait d'un hôpital psychiatrique
L'écusson d'un gendarme, photographié le 27 juin 2019.

publié le dimanche 30 juin 2019 à 16h13

L'homme a été arrêté alors qu'il était en train d'allumer des feux, en plein épisode caniculaire.  

Vendredi 28 juin, un homme a été interpellé alors qu'il était en train d'allumer des feux à Quissac, dans le Gard. Sa garde à vue avait toutefois été jugée incompatible avec son état psychiatrique et l'homme a été hospitalisé.


Selon le parquet d'Alès en charge de l'enquête, cité par France Bleu Gard Lozère, l'homme était en réalité déjà hospitalisé à la clinique neuro-psychiatrique de Quissac avant son interpellation. Il avait bénéficié d'une autorisation de sortie et c'est au cours de cette sortie qu'il en aurait profité pour allumer plusieurs feux près de la gendarmerie du village.

Lors de son interpellation, l'homme, âgé d'une vingtaine d'années, avait été incapable d'expliquer aux forces de l'ordre de qu'il faisait là. Complètement désorienté, il leur a affirmé ne pas être fumeur et a immédiatement reconnu les faits, selon des informations de France Bleu.


L'épisode caniculaire que connait la France depuis le début de la semaine a engendré de nombreux départs de feux dans le sud du pays. Trois incendies étaient toujours sous la surveillance des pompiers dimanche dans le Gard, dont un "plus problématique" qui a brûlé 250 hectares à Garons avec des "risques de reprises", a-t-on appris auprès de secours. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.