G7 : arrestation de 5 personnes soupçonnées de vouloir attaquer des gendarmes

G7 : arrestation de 5 personnes soupçonnées de vouloir attaquer des gendarmes
La police a arrêté 5 personnes en marge du G7 de Biarritz (illustration)

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 20 août 2019 à 13h56

Quatre hommes et une femme ont été interpellés lundi. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu s'en prendre à un hôtel des Landes où logeront des gendarmes pendant le G7.

La tension est sensible à Biarritz.

Alors que la ville s'apprête à accueillir le sommet du G7 du 24 au 26 août, cinq personnes, dont certaines étaient connues de la police, ont été interpellées lundi à Tours, en Indre-et-Loire, et à Cap-Breton dans les Landes. Elles sont soupçonnées d'avoir voulu s'en prendre aux forces de l'ordre, notamment en attaquant un hôtel où doivent loger des gendarmes mobiles durant le sommet. Selon BFMTV, elles ont évoqué la possibilité de "cramer l'hôtel". 


Une personne toujours en garde à vue

Composé de quatre hommes et une femme, le groupe a été repéré sur les réseaux sociaux.

Toujours selon BFMTV, ces cinq personnes ont été interpellées à la suite d'une opération commune de gendarmes et policiers, puis ont été placées en garde à vue. Quatre d'entre elles ont été remises en liberté, et une cinquième est toujours en garde à vue.

Ces arrestations interviennent dans un contexte sécuritaire tendu à l'approche du sommet, sur lequel pèsent plusieurs menaces, notamment de "groupes violents" selon une source proche de l'enquête. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est arrivé ce mardi sur place pour présenter le dispositif de sécurité du sommet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.