Fusillade sur les Champs-Élysées: "les gens étaient en pleurs", dit un témoin

Fusillade sur les Champs-Élysées: "les gens étaient en pleurs", dit un témoin ©Capture vidéo

Source BFMTV, publié le jeudi 20 avril 2017 à 22h04

Un policier a été tué et un autre blessé, ce jeudi soir sur les Champs-Élysées, dans des échanges de coups de feu. L'auteur de la fusillade a été notamment été abattu par les forces de l'ordre.



Inès, une commerçante présente sur les lieux, a assuré sur BFMTV que "les gens étaient en pleurs et que tout le monde courait partout". "L'avenue a été évacuée en l'espace de cinq minutes", a-t-elle ensuite précisé avant d'évoquer un large "périmètre de sécurité".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
44 commentaires - Fusillade sur les Champs-Élysées: "les gens étaient en pleurs", dit un témoin
  • ce sont surtout des friqués qui se promènent dans cette rue de friqués!

    quand on voit le reportage on comprend pourquoi le terroriste n'a pas rafalé sur la " foule" des Champs ....

  • pauvres cheris les francais pleurent pour un mal aux genous alors que d'autres ont vecut le stunamis

  • la réaction des gens devrait être de s'allonger par terre, et non de paniquer comme ils l'ont fait. allongés ils permettraient aux forces de police de voir le " pseudo terroriste " qui lui part en courant. A la vue de ses antécédents, cet homme avait surtout une haine des services de polices, puisqu'il avait déjà été condamné pour avoir tiré à plusieurs reprises sur des policiers.
    Daesch va revendiquer tous ces attaques, même si cela ne vient pas de daesch, ils veulent créer un climat d'insécurité en France et en Europe, ça arrange bien nos politicards d'entretenir cette situation.

  • Et bien, "les gens", comme dirait Mélenchon, n'auront qu'à voter avec courage et fermeté dimanche, sans se laisser impressionner par la bobo médiasphère.

  • et un de plus il avait un palmares chargé n'allait pas à ses controles et etait dehors ?????