Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges de la grande distribution

Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges de la grande distribution
Les marges les plus importantes sont faites sur les pommes de terre, la tomate et la pomme.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 22 août 2019 à 10h06

Dans son nouveau numéro, l'association de consommateurs pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

L'UFC-Que Choisir épingle la grande distribution. Dans son nouveau numéro, à paraître ce jeudi, l'association de consommateurs dénonce une nouvelle fois "les marges excessives" effectuées sur un choix de 24 fruits et légumes bio. Les plus importantes sont réalisées sur les trois produits les plus achetés par les Français : la pomme de terre, la tomate et la pomme. 

Sur une pomme "traditionnelle", "la grande distribution va prendre près de 90 centimes de marge", explique Alain Bazot, président d'UFC-Que Choisir sur France Inter. "Mais quand elle vend une pomme bio, elle en prend près de 2,20 euros", soit plus du double.

Une demande importante en bio

Pour l'association, ces marges s'expliquent d'abord par la demande importante pour le bio : en trois ans, la vente de ces produits a augmenté de 36% selon l'agence Bio. D'autre part, l'idée que le bio coûte plus cher est répandue et acceptée : "la grande distribution en profite", dénonce Alain Bazot qui y voit "une pratique anti-consommation durable".



L'UFC-Que Choisir conseille aux consommateurs de s'approvisionner dans les magasins spécialisés, de plus en plus nombreux en France, où les prix des fruits et légumes sont moins élevés. Une façon de pousser les grandes surfaces à "adopter des politiques de marges plus raisonnables et donc favorables à la démocratisation du bio". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.