François Sureau - Affaire Daval : le mépris de nos lois

François Sureau - Affaire Daval : le mépris de nos lois©LEPOINT

LEPOINT, publié le vendredi 02 février 2018 à 10h39

L'avocat et écrivain s'inquiète après l'intervention de la secrétaire d'État Marlène Schiappa dans l'affaire Daval, au mépris des traditions et des lois.

La semaine dernière, un membre du gouvernement, Mme Schiappa, a porté de manière officielle, ès fonctions, un jugement définitif sur une affaire de meurtre, en critiquant la défense du présumé coupable. L'homme qu'on va juger est seul. Il ne peut plus compter sur personne que sur ses juges, sur leur probité et leur discernement. Son avocat n'est pas là pour l'absoudre ou pour mentir, mais pour le défendre, précisément, et il est libre d'employer à cette fin les arguments qu'il veut. Le propos de Mme Schiappa ne visait rien moins qu'à empêcher le défenseur d'accomplir son office, en frappant d'indignité a priori un…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
17 commentaires - François Sureau - Affaire Daval : le mépris de nos lois
  • ma pensée
    Ce Mr SUREAU il défends qui ceux qui tuent ,ou les victimes qui peuvent plus parler ,drôle de mépris pour les victimes cet avocat écrivain

  • Merci Maitre de votre reaction. Bien que Marcheur j'ai ete scandalise par les propos de la ministre.

  • Qui méprise les lois,n'est pas ces avocats et juristes qui accusent des victimes pour sauver la tête de leurs clients surtout quant ils font partie des hautes sphères de la société!!!je pense que quiconque peut s'exprimer sur une affaire quel que soit sa position politique ou sociétale!!!

  • quelle hypocrisie qui au départ nous a révélé les aveux du mari et excusez moi du peu cet homme a joué le veuf éploré durant tout ce temps et maintenant l'on voudrait nous faire avaler la pilule de présomption d'innocence alors là franchement quelle justice bon ce ci dit ce n'est pas grave M Schiappira sera démise de ces fonctions mais pas de soucis un (e) autre prendra sa place

  • Que les avocats de la défense cessent de commencer à plaider par avance et en dehors du prétoire.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]