François Fillon "évincé" d'un concours de boule

François Fillon "évincé" d'un concours de boule©Wochit

6Medias, publié le jeudi 01 mars 2018 à 21h38

François Fillon disparaît encore un peu plus. Le "Challenge François Fillon" n'est plus, rapporte Ouest-France.

Ce tournoi de boule de fort avait été créé en 2003, à Sablé-sur-Sarthe, le fief du candidat malheureux à l'élection présidentielle. Mais l'histoire d'amour est terminée entre l'homme politique et ces amateurs de boules.



L'édition 2018 de la compétition s'appellera "Challenge du maire" se déroulera du 23 avril au 24 juin prochain. "Cette décision n'est pas politique. Nous n'avons rien contre François Fillon. Des personnes du bureau souhaitaient changer le nom", assure le président de la société Philippe Roiné auprès de Ouest-France. "L'ancien nom n'avait plus lieu d'être et cette nouvelle appellation est non nominative. La municipalité nous rend beaucoup de services" explique-t-il dans Le Maine Libre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
523 commentaires - François Fillon "évincé" d'un concours de boule
  • Outre l'inanité d'une telle "information" (mais en est-ce une...?): Les médias ont exécuté leurs instructions d'écarter Fillon, et obtenu sa tête. Ne leurs est-ce pas suffisant? Jusqu'où veulent ils aller? Ne pourraient-ils pas le laisser tranquille plutôt que de continuer à s'acharner?

  • En publiant avec délectation une information d'une telle importance pour les Français, je trouve que les médias se déshonorent chaque jour un peu plus. A moins qu'il ne leurs soit nécessaire de faire du "remplissage" pour cacher d'autres choses?

  • Francois Fillon serait-il DCD mdr!!!!!!!

  • Est , qu'en pense l'interéssé ? c'a ..." lui a filé les boules " ?

  • Comme disait un animateur télé, prenez nous pour des jambons