François Fillon et son épouse bientôt renvoyés en correctionnelle ?

François Fillon et son épouse bientôt renvoyés en correctionnelle ?©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 11 janvier 2019 à 17h17

Selon les informations du Monde, le parquet national financier a requis ce mercredi le renvoi devant le tribunal correctionnel de François Fillon et de son épouse.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Fillon. Ce vendredi, le journal Le Monde révèle que le parquet national financier (PNF) a requis à l'encontre de François Fillon, de son épouse Penelope, ainsi que de son ancien suppléant à l'Assemblée nationale, Marc Joulaud, le renvoi devant le tribunal correctionnel. Un procès devrait donc avoir lieu avant la fin de l'année.

Selon le quotidien qui a pu se procurer les 59 pages de synthèse des deux ans d'investigations, les principales charges retenues contre le couple Fillon sont : détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, escroquerie aggravée et complicité de ces délits.

L'affaire sur les possibles emplois fictifs de Penelope Fillon avait été révélée le 25 janvier par Le Canard Enchaîné. Dans son réquisitoire signé ce mercredi 9 janvier, le parquet national financier estime que l'emploi de l'épouse de l'ancien candidat à la présidentielle a bien "revêtu un caractère fictif". "Penelope Fillon a bénéficié de deux contrats d'assistante parlementaire auprès de François Fillon, d'abord entre 1998 et 2002, puis entre 2012 et 2013, entrecoupés d'un contrat de collaboratrice parlementaire auprès de Marc Joulaud de 2002 à 2007, dont l'objet était d''assister le député dans l'exercice de ses fonctions'. (...) Aucune trace écrite, aucun témoignage objectif et concordant n'a pu être mis au jour alors qu'une activité professionnelle réelle, étalée sur plus de dix années, est nécessairement matérialisée par des traces concrètes", indique le PNF.

Les multiples révélations dans l'affaire Fillon avaient fortement mis à mal la dernière campagne présidentielle du candidat des Républicains, éliminé dès le 1er tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.