François de Rugy s'explique après "l'affaire des homards"

François de Rugy s'explique après "l'affaire des homards"©Panoramic

, publié le lundi 22 juin 2020 à 21h06

L'ancien ministre de la Transition écologique est revenu sur la polémique qui l'avait poussée à quitter le gouvernement en juillet 2019. Sur RMC, ce lundi  22 juin, il affirme avoir payé pour son erreur, "au sens propre comme au sens figuré". 

François de Rugy sort du silence.

Il y a 11 mois, en juillet 2019, il était contraint de démissionner de son poste de ministre de la Transition écologique après la fameuse "affaire des homards". Ce lundi 22 juin, celui qui était également président de l'Assemblée nationale au début du quinquennat d'Emmanuel Macron était l'invité de l'émission "Les Grandes gueules", sur RMC. L'occasion de faire son mea-culpa.



"J'ai sans doute fait des erreurs, je reconnais, ça, c'est évident. Dans la vie politique, comme dans la vie tout court, on peut être amené à faire des erreurs. Je ne réclame même pas un droit à l'erreur", a-t-il affirmé. "Je considère que j'ai payé, au sens propre et au sens figuré. J'ai démissionné parce que j'ai fait primer l'intérêt collectif du président, du gouvernement et de la majorité sur mon intérêt individuel (...) Tout le monde n'agit pas comme ça dans la même situation. C'est important de pouvoir, parfois, prendre du recul, pour l'intérêt collectif."

"Un emballement médiatique sans équivalent"

Poussé à la démission après les révélations de Mediapart sur l'organisation de dîners fastueux avec l'argent public, l'actuel président du Parti écologiste assume. Même s'il estime avoir subi un acharnement médiatique disproportionné. "C'est vrai que l'emballement médiatique de l'époque, sans équivalent, apparaît, je crois, un peu dérisoire et même injuste, à l'égard de beaucoup de gens", pense-t-il. Durant l'émission, il a également précisé que le procès faisant suite à sa plainte pour diffamation contre Mediapart devrait se tenir en février 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.