Française disparue au Japon : les recherches s'intensifient, la famille lance un appel à Macron

Chargement en cours
Une photo non datée de Tiphaine Véron fournie par sa soeur, le 6 août
Une photo non datée de Tiphaine Véron fournie par sa soeur, le 6 août
2/2
© AFP, Handout, COURTESY OF SIBYLLE VERON

Orange avec AFP, publié le vendredi 10 août 2018 à 14h42

Vendredi 10 août, les autorités japonaises ont décidé de renforcer le dispositif mis en place pour retrouver Tiphaine Véron, disparue depuis deux semaines. 

La police japonaise sillonne la forêt à la recherche de Tiphaine Véron. Vendredi, 80 hommes, un drone et un hélicoptère participaient à une battue pour tenter de retrouver la Française de 36 ans, qui n'a plus été vue depuis le 29 juillet. Originaire de Poitiers, Tiphaine Véron a disparu alors qu'elle effectuait une randonnée seule, dans le nord-est du pays, à 150 kilomètres de Tokyo.

En fin de semaine, les services de police japonais ont décidé d'intensifier leurs recherches. La disparue souffre d'épilepsie et a pu avoir être victime d'une crise durant sa randonnée, selon sa sœur cadette Sibylle. Les enquêteurs étudient également la piste criminelle.

"Nous voulons scruter au plus près un large périmètre, près des falaises par exemple, là où personne ne va habituellement, afin de la retrouver et la rendre au plus vite à sa famille", a déclaré aux médias un officier de police de la préfecture de Tochigi.

LES PROCHES SE MOBILISENT

Dernièrement, les proches de Tiphaine Véron ont multiplié les appels à l'aide. Sa famille a adressé une lettre à Emmanuel Macron, dans laquelle elle demande que davantage de moyens soient mobilisés. En début de semaine, l'ambassadeur de France au Japon, Laurent Pic, avait rencontré les autorités locales japonaises pour réclamer une intensification des recherches.

Les amis et la famille de Tiphaine Véron se disent certains que la voyageuse n'a pas pu disparaître volontairement car elle avait préparé son voyage depuis six mois. Elle avait atterri au Japon le 27 juillet et était arrivée dans la ville de Nikko le 28, la veille de sa disparition.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU