Fort Boyard crée la polémique avec une épreuve

Fort Boyard crée la polémique avec une épreuve©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 05 juillet 2017 à 15h00

Une pièce capitonnée et des candidats en camisoles de force, c'est la nouvelle épreuve que propose Fort Boyard depuis le 24 juin. Une séquence qui pousse plusieurs associations de défense des personnes malades ou handicapées à porter plainte contre France 2, notamment en raison du nom de l'épreuve : l'Asile.

On y voit les candidats pénétrer dans une salle aux allures de chambre d'isolement en hôpital psychiatrique et bouger jusqu'à faire tomber les boules collées à leur camisole avant de les récupérer avec leur bouche.



"On ne voulait choquer personne. L'Asile faisait partie d'un univers de fiction comme beaucoup d'autres. Mais dès la deuxième diffusion, samedi dernier, on a pris en compte les critiques", explique Guillaume Ramain, le producteur artistique de l'émission. Plusieurs changements ont donc été apportés à cette nouvelle épreuve, qui s'appelle désormais "cellule capitonnée". Reste maintenant à savoir si la remise en question des producteurs satisfera les personnes heurtées par cet épisode.
 
124 commentaires - Fort Boyard crée la polémique avec une épreuve
  • émission débile qui bien sûr rencontre un grand succès

  • Encore une fois des mauvais coucheurs qui font des polémiques avec des riens uniquement parce qu'ils ne savent pas qui emm...

  • Et ce n'est pas le seul jeu stupide ou écœurant . Cette émission plonge de plus en plus ds le trash. Fr2 ,qui vire tout le monde, devrait se souvenir de Jacques Chancel .Il faut donner au public non pas ce qu'il aime mais ce qu'il pourrait aimer . C'est ça le service public . Et non pas ces "épreuves " délirantes aussi dégoutantes que sans intérêt .

  • Attendez, on est devenus ...fous!!! Entre " un directeur artistique " de la sorte, pour Fort Boyard, une émission sur les " queers " sur France Inter , " l'heure D " sur France 3, si avec cela nous sommes encore certains à préserver notre santé mentale, c'est que nous sommes sacrément solides. Après; vous changez votre véhicule diesel il y a quatre mois: aujourd'hui vous apprenez qu'il va falloir aussi supprimer les véhicules à essence, que votre assurance - vie va être ponctionnée, que vous allez voir votre prélèvement CSG augmenter...C'est un assassinat collectif de la vieillesse pour partie, et de tout le monde en général. Je n'ai pas voté MELANCHON, mais je crois que la rentrée sera chaude.

  • si ils veulent pas le faire ils y font pas point barre !! ils savent bien à quoi ils s'attendent !!!

    Un jour on en sera au prix du danger (mie à mort ou enrichissement si le film vous dit qq chose ) et on dira: on ne les a pas obligés!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]