Fonctionnaire de police tuée dans les Yvelines : qui était la victime ?

Fonctionnaire de police tuée dans les Yvelines : qui était la victime ?©Panoramic (photo d'illustration)

publié le vendredi 23 avril 2021 à 19h55

Vendredi 23 avril, un homme a attaqué et tué une fonctionnaire de police dans le commissariat de Rambouillet (Yvelines). Stéphanie M., 49 ans, était mère de deux enfants de 13 et 18 ans, rapportent BFM TV et Le Parisien.

La terrible nouvelle est tombée en début d'après-midi, aux alentours de 14h30, vendredi 23 avril.

Un homme, âgé de 36 ans et de nationalité tunisienne, est entré dans un commissariat de Rambouillet (Yvelines) et a tué à l'arme blanche une fonctionnaire de police de 49 ans. Stéphanie M. était mère de deux enfants de 13 et 18 ans, détaillent Le Parisien et BFM TV. Cette dernière était agente administrative dans cet hôtel de police, écrivent les deux médias, et n'était donc pas armé. Le suspect a ensuite été abattu par les forces de l'ordre.



"C'était une collègue très appréciée"

Selon Le Parisien, elle travaillait depuis 28 ans à Rambouillet. "C'est une collègue qui était très appréciée, qui exerçait des tâches d'agent d'accueil au sein du commissariat de Rambouillet", a expliqué sur BFM TV François Bersani, secrétaire département du syndicat Unité SGP Police FO des Yvelines. De son côté, Jérôme Moisan, secrétaire national Unité SGP Police FO, a également détaillé, toujours sur la chaîne de télévision : "Elle était personnel administratif, ce sont des gens qui ne rentrent pas tout à fait avec la même psychologie dans notre institution, qui ne sont pas préparés à autant de violence, quand bien même on concevrait que les policiers actifs y sont préparés."

https://twitter.com/PoliceNationale/status/1385625682697494528?s=20

Touchée à la gorge, Stéphanie M. a succombé à ses blessures en dépit de l'intervention des pompiers. Les faits ont eu lieu alors qu'elle rentrait de sa pause déjeuner, et qu'elle venait de changer son disque de stationnement dans la rue, précise BFM TV. "Elle était à peu près du même âge que la plupart de mes collègues, elle était maman, autant de sujets qui font qu'ils partageaient beaucoup de moments", a ensuite répondu Jérôme Moisan. Le Parquet national antiterroriste a été saisi et une perquisition a eu lieu au domicile de l'assaillant, qui aurait fait du repérage sur les lieux en amont, avance Le Parisien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.