Flashball : les "gilets jaunes" blessés sortent du silence

Flashball : les "gilets jaunes" blessés sortent du silence©Wochit

, publié le lundi 21 janvier 2019 à 19h00

D'après un comptage établi par CheckNews, le média de "Libération", une centaine de "gilets jaunes" ont été gravement blessés par les forces de l'ordre.

Ces derniers jours, certaines de ces victimes s'expriment sur les réseaux sociaux. Ce lundi 21 janvier, une professeure de lettres, mère d'un "gilet jaune" de 27 ans qui a perdu un oeil, interpelle Emmanuel Macron sur Facebook. "Vos sbires, monsieur Macron, mutilent nos jeunes. Ces jeunes, j'insiste, ne présentaient aucun danger", indique-t-elle. Dimanche, un autre "gilet jaune" éborgné a témoigné dans l'émission "Les Terriens du Dimanche". Lui aussi atteint par un tir de flashball, il a exprimé sa "haine" du policier qui l'a visé. "J'ai la rage. J'en veux au fils de p... qui m'a fait ça", a-t-il dit.

Sur les réseaux sociaux, une autre victime des violences policières a publié des photos de ses blessures. Axel, 25 ans, a présenté ce qu'il affirme être le résultat d'un tir de lanceur de balles de défense (LBD 40), survenu samedi dernier à Montpellier. Ces témoignages viennent s'ajouter à une multitude d'autres récits de "gilets jaunes" qui affirment avoir été blessés par les forces de l'ordre durant les manifestations débutées le 17 novembre dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.