Fiscalité : vers une baisse d'impôts de 14 milliards pour les ménages d'ici 2020?

Fiscalité : vers une baisse d'impôts de 14 milliards pour les ménages d'ici 2020?
Une déclaration de revenus (illustration)

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 10 avril 2019 à 14h54

Selon Les Echos, l'exécutif a déjà élaboré un plan de baisse d'impôts, qui ne prend pas compte des futures annonces d'Emmanuel Macron sur l'allègement de la pression fiscale.

C'était un sujet récurrent de préoccupation des "Gilets jaunes". Dans ses premières restitutions du grand débat national, le gouvernement a martelé par la voix d'Edouard Philippe sa volonté de "baisser plus vite les impôts", en réponse à "l'immense exaspération fiscale des Français".

Les Echos révèlent mardi 9 avril que l'exécutif aurait pris les devants avec un "Programme de stabilité" élaboré par le Ministère de l'économie, à l'adresse de Bruxelles et des autres pays membres de l'Union européenne.

Bruno Le Maire avait publiquement plaidé pour que baisse "en priorité" l'impôt sur le revenu. Dans les chiffres, Bercy vise une baisse de 10,6 milliards de la fiscalité des ménages en 2019, et 3,1 en plus l'année suivante.


L'ampleur du cadeau fiscal promis par Emmanuel est ainsi revue à la hausse par rapport aux annonces faites par l'exécutif en septembre dernier. Le chef de l'Etat avait alors évalué à 6 milliards d'euros la baisse des impôts pour 2019, grâce au dégrèvement de la taxe d'habitation et aux effets de la suppression des cotisations salariales. S'ajoutent à cette somme 3 milliards d'euros "gagnés" par la défiscalisation des heures supplémentaire, 1,9 milliard par l'annulation de la taxe carbone, et 1,6 milliard par la baisse de la CSG des retraités modestes.

Du côté des entreprises, la baisse s'annonce moins significative. Les Echos avancent ainsi que les impôts augmenteraient légèrement en 2019, avant une baisse de 2,4 milliards en 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.