Finistère : un gendarme se suicide avec son arme de service

Finistère : un gendarme se suicide avec son arme de service
Un gendarme de Haute-Garonne, le 9 mars 2018.

Orange avec AFP, publié le mardi 27 mars 2018 à 09h14

Le corps d'un gendarme adjoint volontaire de 27 ans a été retrouvé dans un logement de l'enceinte d'une caserne de Rennes.

Un jeune gendarme s'est suicidé lundi 26 mars, à Rennes, avec son arme de service. Son corps a été retrouvé dans le logement qui lui avait été attribué, rapporte Ouest France.



"Nous sommes tous profondément marqués et nous vivons très douloureusement ce choix de ce jeune homme de nous quitter. Malgré la proximité de ses camarades de travail et de vie, nous n'avons pas su déceler son désarroi", regrette le général Alain Pidoux, commandant de la région de gendarmerie de Bretagne.

Une "tendance inquiétante"

Une enquête a été confiée à la section de recherches pour déterminer les circonstances du drame. Il s'agit du huitième suicide chez les gendarmes depuis le début de l'année, une "tendance inquiétante" pour le directeur de la Gendarmerie nationale, qui était entendu par les sénateurs de la commission d'enquête sur l'état des forces de sécurité intérieure.

Une instance justement créée à l'automne pour se pencher sur la recrudescence des suicides chez les policiers et les gendarmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.