Fête des voisins : moins d'un Français sur sept prêt à partager l'apéritif

Fête des voisins : moins d'un Français sur sept prêt à partager l'apéritif
La fête des voisins se tient ce vendredi partout en France

Orange avec AFP, publié le vendredi 27 mai 2016 à 14h50

Après 16 ans d'existence, il y a encore du travail à faire. La fête des voisins, 17ème du nom, se tient ce vendredi 27 mai partout en France.

"L'occasion de rencontrer ses voisins pour développer la convivialité afin de rompre l'anonymat et l'isolement qui règnent souvent dans nos villes", décrit l'association "Voisins Solidaires, lancée par les créateurs de la fête en l'an 2000. Si la convivialité est l'objectif recherché, un sondage de Budget-Maison.com révélé par Le Figaro indique que beaucoup de Français sont encore réticents à "fraterniser" avec les riverains de leur quartier ou de leur immeuble. Seulement 13% des sondés se disent prêts à prendre un apéritif en commun, improvisé en fin de semaine.

UNE ENTENTE PAS TOUJOURS CORDIALE

Les résultats mitigés de l'enquête s'expliquent en partie par une tendance lourde que beaucoup ont déjà expérimenté : les Français ne s'entendent pas forcément très bien avec leurs voisins. Un quart d'entre eux seulement qualifient leur relation "d'excellente", tandis que près d'un Français sur trois la qualifient carrément de "mauvaise". Pire : 15% ont confessé en être déjà venus aux mains en raison d'une querelle de voisinage.

Cette année, l'association "Immeubles en fête" a placé cette 17e édition sous le signe de la lutte contre le gaspillage alimentaire.


Une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie a en effet révélé que dix millions de tonnes de produits alimentaires, d'une valeur commerciale de 16 milliards d'euros, sont perdues ou gaspillées tous les ans en France. La publication de cette étude intervient alors que le Parlement a voté en février des mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.