Fête clandestine à Toulouse : deux organisateurs en garde à vue et 100 personnes verbalisées

Fête clandestine à Toulouse : deux organisateurs en garde à vue et 100 personnes verbalisées
Une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" a été ouverte

publié le dimanche 11 avril 2021 à 17h30

La fête s'est déroulée samedi soir à Burgaud, au nord-ouest de la ville, dans un gîte transformé pour la soirée en boîte de nuit.

Une discothèque éphémère et clandestine a attiré des centaines de fêtards près de Toulouse, samedi 10 avril au soir. Les gendarmes sont intervenus dimanche vers 03h30 dans la localité de Burgaud, au nord-ouest de la Toulouse, pour interrompre cette soirée qui battait son plein dans un gîte loué pour l'occasion, malgré le couvre-feu et autres restrictions imposés par l'épidémie du Covid-19.

Une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" a été ouverte, précise le procureur Dominique Alzeari.


30 euros l'entrée

Pendant plusieurs heures, le plan se déroule sans encombre, mais le bruit et la forte affluence finissent par déranger les voisins, qui alertent la gendarmerie.

Les participants, dont nombre d'entre eux ne portaient pas de masques, venaient de l'Occitanie, notamment Toulouse et Montpellier mais aussi de la région parisienne comme Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).  

Les organisateurs faisaient payer 20 euros pour le parking et 30 euros l'entrée. Du matériel de sonorisation et des lumières d'ambiance avaient été installés. L'invitation avait été lancée au dernier moment via l'application Snapchat.

Situation alarmante 

Selon le dernier bulletin de l'ARS Occitanie vendredi, la situation épidémique "se dégrade très rapidement" en Occitanie, avec 1.827 hospitalisations en cours, dont 411 en réanimation. En Haute-Garonne, 384 personnes sont hospitalisées, dont 98 en réanimation. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.