Fermeture des librairies : Anne Hidalgo, Erik Orsenna et François Busnel ont écrit une lettre à Emmanuel Macron

Fermeture des librairies : Anne Hidalgo, Erik Orsenna et François Busnel ont écrit une lettre à Emmanuel Macron
Photo d'illustration

, publié le mardi 03 novembre 2020 à 20h00

Anne Hidalgo, Erik Orsenna et François Busnel ont écrit une lettre au président de la République plaidant pour la réouverture des librairies durant le confinement.

Les librairies veulent être considérées comme des commerces essentiels et pouvoir rouvrir durant le confinement. Dans cette revendication, elles ont le soutien de François Busnel, animateur de La Grande Librairie sur France 5, l'académicien Erik Orsenna, ainsi que la maire de Paris Anne Hidalgo.

Le trio a transmis une lettre au président de la République Emmanuel Macron lundi 2 novembre, que Le Parisien s'est procurée et en publie le contenu ce mardi.



La lettre débute par un rappel de l'époque rendue difficile par l'épidémie de Covid-19, mais aussi par la menace terroriste. "La pandémie nous oblige à réduire nos interactions sociales pendant que l'obscurantisme cherche à nous diviser", peut-on lire. L'élue, l'écrivain et l'animateur qualifient les livres de "trésors nationaux", d'"instruments pour partager la connaissance". "Avec eux, on s'évade, on rêve, on comprend, on analyse, on construit l'avenir, on lutte contre les idées reçues, contre le complotisme ou les fausses nouvelles qui sans cesse se multiplient. Surtout, ils sont nos remparts contre l'obscurantisme en faisant vivre, en chaque citoyenne et chaque citoyen, le désir de penser l'autre et de respecter la différence", continuent Anne Hidalgo, Erik Orsenna et François Busnel.

L'animateur a lancé une pétition contre la fermeture des librairies. Elle a été signée, selon le courrier adressé au chef de l'Etat, par 150.000 personnes.


"Des initiatives communes avec librairies sur les marchés"

Lundi, Anne Hidalgo a martelé son soutien à ces commerces, lors d'une initiative des libraires pour appeler à leur réouverture. "Les Parisiens (...) considèrent vraiment leur librairie comme commerce de proximité, essentiel. Je suis là pour soutenir cette idée, appeler bien sûr à ce que les librairies rouvrent, le plus vite possible", a-t-elle livré.


Et d'ajouter sur son compte Twitter : "Face à la fermeture des librairies indépendantes et des bouquinistes, je souhaite que nous puissions, dès le week-end prochain, avoir des initiatives communes avec les libraires sur les marchés et dans les parcs parisiens."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.