Femme tuée dans le Var : le meurtrier sortait de garde à vue

Femme tuée dans le Var : le meurtrier sortait de garde à vue
Déféré devant un juge, il avait été laissé libre sous contrôle judiciaire (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 06 novembre 2017 à 20h27

Un homme a tué la belle-mère de sa concubine à Claviers, dans le Var, quelques jours après avoir agressé un homme à la hache, rapporte Var-Matin.



Samedi 4 novembre, un homme a tiré trois coups de feu, deux dans le dos un dans la nuque sur la belle-mère de sa compagne, alors que le couple étant en cours de séparation.

D'après les premiers éléments de l'enquête, celle qui hébergeait sa belle-fille dans la maison familiale, aurait demandé au Franco-Tunisien de 33 ans de quitter les lieux.

LA DANGEROSITÉ DE L'INDIVIDU PAS ÉTABLIE

C'est sa concubine, inquiète de ne pas voir revenir sa belle-mère partie faire une lessive chez elle, qui a trouvé son corps sans vie ainsi que celui de son concubin, grièvement blessé. L'homme qui avait retourné l'arme contre lui, est décédé lundi 6 novembre, a indiqué le proucreur.

Quelques jours plus tôt, le 31 octobre, le trentenaire avait porté un coup de hache à un ami de la famille, lors d'une dispute liée à la séparation d'avec sa concubine.

Placé en garde à vue puis déféré devant un juge, il avait finalement été laissé libre sous contrôle judiciaire, ne présentant pas d'antécédents de violence. La dangerosité de l'individu, qui aurait pu justifier une détention, n'avait pas été établie, selon le parquet de Draguignan.

INTERPELLÉ PAR LES GENDARMES

Le 20 octobre dernier, les gendarmes de la compagnie de Draguignan avaient déjà contrôlé et interpellé le Franco-tunisien, qui conduisait sous l'emprise de produits stupéfiants.

À son domicile, ils avaient par ailleurs découvert neuf kilos de feuilles et de têtes de cannabis. Il devait comparaître devant le tribunal correctionnel début décembre pour usage de stupéfiants.

L'enquête confiée à la gendarmerie va maintenant consister à éclaircir les conditions dans lesquelles cet homme a pu acquérir le revolver qui lui a servi à tuer la belle-mère de sa concubine. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.