Féminicide de Julie Douib: perpétuité requise contre son ex-compagnon

Féminicide de Julie Douib: perpétuité requise contre son ex-compagnon
Le portrait de Julie Douib est affiché sur la grille du palais de justice de Bastia le 10 juin 2021, au premier jour du procès de son ex-compagnon pour son assassinat

publié le mercredi 16 juin 2021 à 11h25

La réclusion criminelle à perpétuité a été requise mercredi contre Bruno Garcia-Cruciani, 44 ans, jugé aux assises de Bastia pour l'assassinat de son ex-compagne et mère de ses deux fils, Julie Douib, en 2019 à l'Ile-Rousse.

"Je vous demande de prononcer à son égard la réclusion criminelle à perpétuité", "une façon de requérir la mort sociale", a déclaré aux jurés Charlotte Beluet, l'avocate générale. Elle a requis également la "déchéance de l'autorité parentale" et, à la sortie de prison, un suivi judiciaire avec injonction de soins pendant 15 ans ainsi que l'interdiction de la détention d'une arme pendant 15 ans.

Pointant sa dangerosité et les menaces qu'il a proférées, elle a rappelé que de "nouvelles cibles existent" en la personne du père de Julie Douib et du professeur de sport avec qui elle était en relation au moment de sa mort à 34 ans, le 3 mars 2019.

Ce féminicide, le 30e sur 149 en 2019 en France, avait suscité une vague d'indignation dans le pays, entraînant l'organisation par le gouvernement d'un sommet sur les violences faites aux femmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.