Féminicide dans l'Yonne : l'auteur présumé mis en examen pour "assassinat" et écroué

Féminicide dans l'Yonne : l'auteur présumé mis en examen pour "assassinat" et écroué©Christophe ARCHAMBAULT / AFP

publié le dimanche 13 juin 2021 à 18h36

Au début de l'année, la jeune femme avait déposé plainte contre son ancien compagnon et avait fréquenté une association d'aide aux victimes de violences conjugales.

Vendredi après-midi, une femme de 32 ans a été tuée par balles sur un parking public du centre de Monéteau, dans l'Yonne. Son ancien compagnon a été mis en examen ce dimanche 13 juin pour "assassinat" et écroué, a-t-on appris auprès du procureur de la République d'Auxerre Hugues de Phily.



D'après des témoins alertés par les coups de feu et cités par la radio France Bleu, l'homme âgé de 34 ans a tiré par deux fois sur son ex-compagne, puis une troisième fois dix minutes plus tard.

"J'ai entendu deux coups de feu.

Un premier coup de feu, dans un premier temps, puis quelques secondes après, un deuxième coup de feu. Je suis sorti, j'ai regardé un peu ce qu'il se passait, il y avait un affolement de gens qui commençaient à courir. Sur le coup, vous êtes interloqué. Quand vous savez après ce qu'il s'est réellement passé, ça fait froid dans le dos", a réagi ce commerçant au micro de France 3.

Durant sa garde à vue, le suspect n'a donné que "très peu d'explication" aux enquêteurs, a précisé à l'AFP Hugues de Phily.

Une plainte avait été déposée

Au début de l'année, la jeune femme avait déposé plainte contre son ancien compagnon et avait fréquenté une association d'aide aux victimes de violences conjugales.

L'homme avait fait l'objet d'une composition pénale, une alternative à des poursuites judiciaires, pour laquelle il avait dû suivre un stage de sensibilisation aux violences conjugales, a ajouté le procureur. Il n'avait pas d'autre condamnation.

Le couple a deux jeunes enfants de 18 mois et 5 ans.

En 2020, selon les chiffres du ministère de la Justice, 90 femmes ont été tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.