Faux contrôles de stationnement à Paris : la mairie va porter plainte contre Streeteo

Faux contrôles de stationnement à Paris : la mairie va porter plainte contre Streeteo
Un procès-verbal de stationnement (photo d'illustration).

, publié le lundi 02 avril 2018 à 21h14

Des agents de cette entreprise privée sont soupçonnés d'avoir effectué des milliers de contrôles fictifs.

La mairie de Paris va déposer plainte pour faux, usage de faux et escroquerie contre la société Streeteo, chargée d'une partie du contrôle des parcmètres dans la capitale depuis le 1er janvier, révèle Le Parisien lundi 2 avril.



L'entreprise privée, en charge de la verbalisation des véhicules dans la capitale, est accusée d'avoir réalisé des milliers de contrôles fictifs. Des employés de Streeteo saisissaient des immatriculations de véhicules flashés par les véhicules "Lapi" qui sillonnent les rues, en prétendant les contrôler, mais sans quitter leur bureau.

Les propriétaires lésés remboursés ?

"La Ville a été lésée dans cette affaire par Streeteo.

Nous souhaitons donc que toute la lumière soit faite. Ils devront s'expliquer dès mardi et nous montrer les mesures correctives mises en place", annonce Christophe Najdovski, adjoint d'Anne Hidalgo chargé des Transports.

Paris se réserve "le droit de résilier ce contrat si de nouveaux problèmes surgissent", conclut l'élu, qui souligne que "Streeteo a déjà pris des mesures en interne avec des mises à pied". Lors du dernier Conseil de Paris, la municipalité a annoncé qu'elle appliquera les pénalités contractuelles à Streeteo.

Paris réfléchit par ailleurs à rembourser les propriétaires de voitures verbalisées par des agents non assermentés de Streeteo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.