Faute de vaccination, le tétanos a fait 8 morts en 5 ans en France

Faute de vaccination, le tétanos a fait 8 morts en 5 ans en France
Un enfant se fait vacciner à Quimper, dans le Finistère, le 31 octobre 2017 (illustration)

, publié le mardi 11 décembre 2018 à 13h00

C'était une maladie en recule, il y a quelques décennies. Aujourd'hui, le tétanos fait de plus en plus de victimes.

Entre 2012 et 2017, 35 personnes ont contracté le tétanos en France, du fait d'un manque de vaccination, selon les données de l'agence Santé publique France.

En cinq ans, huit personnes sont mortes du tétanos dans l'Hexagone. Dans la totalité de ces cas, la vaccination aurait permis d'éviter le pire, assure Santé publique France dans son bulletin épidémiologique du mardi 11 décembre. La maladie, qui touche principalement les personnes âgées et les nourrissons, a fortement régressé depuis les années 1960, mais elle est en recrudescence depuis une dizaine d'années. En 1960, le pays comptait plus de 300 décès dus à cette pathologie.

Majoritairement des femmes

Les autorités sanitaires enregistrent désormais entre 4 et 15 cas par an. Entre 2012 à 2017, 35 cas ont été déclarés au total. Les malades sont majoritairement des personnes âgées (71%) et des femmes (63%). Toutefois, 3 cas concernaient de jeunes enfants, tous des garçons, âgés entre 3 et 8 ans. Parmi ces enfants, deux n'étaient pas du tout vaccinés et le troisième n'avait pas reçu tous les rappels de vaccin.



Le tétanos est dû à une neurotoxine extrêmement puissante, qui pénètre dans l'organisme à travers une plaie mal désinfectée. Depuis 1940, il fait partie des vaccins obligatoires du nourrisson et, depuis le 1er juin dernier, des 11 vaccins obligatoires à administrer avant 18 mois. La vaccin contre le tétanos doit être effectué à l'âge de deux mois, puis est suivi de rappels à 11 mois, 6 ans et 11 ans. Ensuite, les rappels ont lieu tous les 20 ans jusqu'à 65 ans, puis tous les 10 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.