Face à un possible reconfinement, la grande distribution fait des stocks

Face à un possible reconfinement, la grande distribution fait des stocks
Un supermarché à Montpellier le 16 mars 2020, à la veille du confinement.

, publié le mardi 27 octobre 2020 à 09h10

En mars dernier, à l'annonce du confinement, les magasins avaient connu des ruptures temporaires de stock. Alors que plane aujourd'hui la menace d'un reconfinement, ils se mobilisent pour éviter que cela ne se reproduise, révèle mardi Europe 1.

Les images des rayons de farine, papier toilette ou pâtes complètement vides avaient fait le tour des médias et des réseaux sociaux en mars dernier lors du confinement mis en place pour faire face à l'épidémie de Covid-19.

Alors que la France subit une deuxième vague brutale, l'exécutif devrait bientôt durcir les mesures prises pour lutter contre la pandémie, avec la possibilité de reconfinements locaux, les industriels de l'agro-alimentaire se sont cette fois organisés, révèle mardi 27 octobre Europe 1.



Par exemple, le fabricant de pâtes Panzani a vendu 30% de produits en plus à la grande distribution au mois d'octobre. "La grande distribution a des stocks et nous avons des stocks également. Cette fois, nous serons beaucoup plus sereins. Les choses sont bien gérées. Il y aura suffisamment de blé pour assurer l'ensemble de la production", a assuré président de Panzani Xavier Riescher, au micro de la station.

Au printemps, les ventes de pâtes avaient augmenté de 100% alors que la récolte de blé était terminée et les stocks écoulés, rappelle notamment la station. L'Etat avait alors débloqué des réserves en urgence, destinées normalement à l'exportation. Cette fois, les producteurs et distributeurs ont non seulement anticipé pour les pâtes, mais aussi le riz, la farine ou encore la soupe.



Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a de son côté voulu rassurer les Français qui se ruent dans les supermarchés. "Je ne pense pas qu'ils aient raison, après c'est dur de lutter contre des peurs. Evidemment qu'il y aura toujours des supermarchés ouverts", a-t-il assuré sur France Inter


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.