Evreux : une vingtaine de jeunes du Service national victimes de malaises

Evreux : une vingtaine de jeunes du Service national victimes de malaises
La casquette que portaient les jeunes du SNU n'a pas suffi à tous les protéger de la chaleur.

, publié le mercredi 19 juin 2019 à 16h02

Rassemblés à l'occasion de la commémoration de l'appel du 18 juin, ces jeunes du Service national universel sont restés longtemps debout en plein soleil.

Mardi 18 juin, à l'occasion d'une commémoration de l'appel du 18 juin à Evreux dans l'Eure, une vingtaine de jeunes engagés au sein du Service national universel (SNU) ou cadets de la défense, ont été victimes de malaises après être restés debout en plein soleil. Ces jeunes, habillés en uniforme du SNU (casquette, polo blanc et pantalon noir), devaient rester immobiles pendant toute la cérémonie sur les marches de l'hôtel de ville, indique France Bleu Normandie. Or la température ressentie a dépassé les 31 degrés mardi. 



Alors que les personnalités officielles dont le maire de la ville poursuivaient leurs discours, ces jeunes ont dû être pris en charge à l'intérieur de la mairie par les pompiers. Un véhicule du SAMU s'est également rendu sur place, ainsi que des effectifs de la police municipale qui ont aidé les jeunes à se réhydrater. 


Selon le maire Guy Lefrand, "deux ou trois jeunes" ont été plus sérieusement touchés. Dans un communiqué relayé par BFMTV, la préfecture de l'Eure évoque un "léger coup de chaud lié aux températures particulièrement élevées", mais aussi "une forme d'émotion liée au caractère solennel de la cérémonie". L'édile affirme au micro de France Bleu que les victimes ont "rapidement retrouvé la forme". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.