EURO 2016 : l'UEFA menace l'Angleterre et la Russie de disqualification

EURO 2016 : l'UEFA menace l'Angleterre et la Russie de disqualification
Les affrontements à Marseille ont fait 35 blessés

, publié le dimanche 12 juin 2016 à 16h55

Au lendemain des violents heurts survenus à Marseille en marge du match Angleterre-Russie comptant pour la phase de poules de l'EURO 2016, l'UEFA a menacé ce dimanche les deux nations de "disqualification" du tournoi "en cas de nouvelles violences" de leurs supporters. 35 personnes ont été blessées, dont 4 grièvement dans des affrontements ayant eu lieu samedi 11 juin dans la cité phocéenne.

"COMPORTEMENT INACCEPTABLE DE SOI-DISANT SUPPORTERS"

"Nous demandons aux fédérations anglaise et russe d'appeler leurs supporters à se comporter de façon responsable et respecteuse", indique le comité exécutif de l'UEFA, gouvernement du football européen, dans un communiqué.

Cette menace d'exclusion est indépendante de la procédure disciplinaire de l'UEFA ouverte ce dimanche et visant la fédération russe pour les légers incidents créés par ses fans au coup de sifflet final au match au Vélodrome samedi soir.

Concernant les violences qui ont éclaté sur le Vieux-Port avant la rencontre, le comité exécutif de l'UEFA estime que ce "comportement inacceptable de soi-disant supporters des équipes d'Angleterre et Russie n'a pas sa place dans le football".

LE ROYAUME-UNI PROPOSE SES FORCES DE L'ORDRE

Côté russe, le ministre des Sports Vitali Moutko a dénoncé dimanche à l'agence russe R-Sport, le "mauvais comportement" des supporteurs russes. Le gouvernement britannique s'est quant à lui dit "profondément préoccupé" par les incidents. "Nous condamnons la violence et appelons au calme de chaque côté", indique un communiqué, précisant avoir proposé d'envoyer des policiers supplémentaires pour le prochain match de l'équipe d'Angleterre contre le Pays de Galles jeudi à Lens.

Plus tôt dans la journée, la FIFA, a condamné dimanche des "scènes indignes et inacceptables" après les violences "perpétrées par une minorité de fauteurs de troubles idiots". "Des événements tels que l'EURO 2016 sont suivis par des millions de personnes autour du monde", déplore la Fifa devant ces incidents émanant d'individus "qui n'ont rien à faire dans le football et rien à voir avec ses vrais fans" a indiqué l'instance reine du football mondial dans un communiqué.

Par ailleurs, l'UEFA tient à "exprimer publiquement son soutien pour le travail et les efforts des autorités françaises et les forces de l'ordre pour assurer le bon déroulement et la sécurité du tournoi dans le climat actuel (référence à la menace terroriste)".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.