Eure : fermeture administrative d'un bar pour non-respect du confinement

Eure : fermeture administrative d'un bar pour non-respect du confinement
Un verre de vin.

, publié le jeudi 26 mars 2020 à 17h05

Malgré l'interdiction d'ouvrir, cet établissement de Vernon continuait à servir des clients.

L'arrêté préfectoral pris mercredi 25 mars par la sous-préfecture des Andelys à l'encontre d'un bar-tabac de Vernon (Eure) est sans appel : l'établissement est "fermé pour une durée d'un mois", le gérant ayant contrevenu à plusieurs reprises "aux règles sanitaires".

"Au cours de patrouilles, les effectifs de police nationale ont constaté à trois reprises qu'un établissement de boissons continuait à servir une dizaine de clients à l'intérieur du bar, malgré l'interdiction d'ouverture", a expliqué la préfecture de l'Eure dans un communiqué. "Sous l'autorité du procureur de la République, une procédure pour mise en danger de la vie d'autrui a été diligentée à l'encontre" du gérant, précise la préfecture. 



"Le gérant de ce café a écopé d'une contravention de 4e classe mais je n'ai pas eu le temps d'ouvrir une enquête pour mise en danger de la vie d'autrui", a cependant fait savoir à l'AFP Dominique Puechmaille, procureure de la République d'Évreux. "A partir du moment où le préfet a très rapidement décidé d'une fermeture, il aurait été difficile de constater l'infraction", a expliqué la magistrate.

Dans le cas où le gérant de l'établissement ne respecterait pas l'interdiction d'ouverture de un mois, l'arrêté pris par la sous-préfecture des Andelys indique que le contrevenant s'expose à une sanction "de deux mois d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.