Établissement privé de Viry-Châtillon : les élèves soupçonnés de triche enfermés dans un cagibi

Établissement privé de Viry-Châtillon : les élèves soupçonnés de triche enfermés dans un cagibi
Des élèves devant leur lycée (illustration)

, publié le jeudi 23 janvier 2020 à 16h50

Une punition jugée "disproportionnée" pour certains. La direction de l'établissement justifie son choix.  

Punition radicale à l'Institut catholique Saint-Louis Saint-Clément, un collège et lycée privé de Viry-Châtillon dans l'Essonne. Dans cet établissement, les élèves soupçonnés de triche sont enfermés seuls, sans portable, dans une petite pièce de quelques mètres carrés, meublée simplement d'une table et de chaises et qui ne comporte aucune fenêtre, révèle Le Parisien. La pièce est baptisée "le parloir" et les élèves peuvent y rester jusqu'à trois demi-journée, sans récréation, avec une simple pause déjeuner en solitaire et deux sorties toilettes autorisées. 


Si de nombreux élèves et professeurs estiment que la punition est "disproportionnée" ou "digne du 19e siècle", certains enseignants défendent cette nouvelle méthode, mise en place en décembre. "Le lieu importe peu, l'essentiel c'est la réflexion (de l'élève) sur ce qu'il a fait, sur l'acte qu'il a fait pour que ça ne se reproduise plus", a expliqué la directrice adjointe du lycée, Isabelle Suzzoni, au micro de France 2.


Face à l'émotion suscitée, la direction envisage d'emménager ou même de supprimer la sanction, rapporte France 2.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.