Essonne : un patron liquide son entreprise... et prévient ses 430 salariés par SMS

Essonne : un patron liquide son entreprise... et prévient ses 430 salariés par SMS©DR

6Medias, publié le mardi 24 avril 2018 à 10h50

Les salariés d'une entreprise de sécurité basée à Évry (Essonne) ont récemment appris que leur entreprise déposait le bilan et qu'ils allaient perdre leur emploi. D'après France 3 Île-de-France, cette annonce a été faite par une méthode bien peu conventionnelle.

Une annonce fatale que les principaux concernés n'avaient pas vu venir.

Les 430 salariés de la société Bodyguard à Évry ont appris la liquidation judiciaire de leur entreprise par un simple SMS envoyé le lundi 16 avril. Et avec, la perte de leur emploi.

Une situation ubuesque qui a stupéfait les employés. Entre colère et indignation : "Il aurait pu nous envoyer une lettre recommandée au moins. Un texto, cela ne veut rien dire, c'est inadmissible", fulmine sur France 3 Yannick Chamon, dans l'entreprise depuis 7 ans.

D'autant qu'aucun salarié n'était au fait de la situation déplorable de la société. "Nous nous interrogeons aujourd'hui. Pourquoi en est-on arrivé là ?", se demande le délégué CGT-Bodyguard SAS, Renaud Poncet. Avant d'ajouter : "Et les gens qui avaient le doigt sur le bouton de tous les gardes-fous et alertes imaginables, pourquoi n'ont-ils rien fait ?" Et ce n'est pas la dernière paye que les salariés ont reçu ce lundi 23 qui constituera un lot de consolation suffisant.

Selon France 3, les problèmes financiers n'ont jamais filtré. Bien que les chiffres de 2017 semblaient bons. Pourtant Bodyguard figurait dans le collimateur de la justice depuis 2015, où l'ancien patron avait été condamné pour travail dissimulé et blanchiment d'argent. S'il a été interdit de gérer l'entreprise, l'homme était néanmoins resté actionnaire principal malgré un énième changement de direction en novembre dernier.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU