Essonne : un fiché S recherché pour le meurtre de son colocataire

Essonne : un fiché S recherché pour le meurtre de son colocataire

Des agents de police à Boulogne-sur-Mer, le 14 janvier 2016

Orange avec AFP, publié le lundi 16 avril 2018 à 13h15

Un homme d'une trentaine d'années, surveillé pour radicalisation, est soupçonné d'avoir tué son colocataire à Morigny-Champigny, jeudi 12 avril. Il a lui-même appelé la police pour se dénoncer, avant de s'enfuir.

Un homme fiché S pour des soupçons de radicalisation islamiste est recherché depuis jeudi 12 avril. Ce jour-là, l'homme a téléphoné aux forces de l'ordre en affirmant avoir tué son colocataire, avant de disparaître.

Radicalisation "minime"

Cet homme d'une trentaine d'années, qui a déjà fait de la prison, est surtout connu de la justice "pour des problèmes de violence", a expliqué une source proche de l'enquête, confirmant une information du journal Le Parisien. Il est fiché S et "sa fiche présente des paramètres de radicalisation minimes", a-t-elle ajouté.

La date du meurtre reste incertaine

L'homme a lui-même appelé la police jeudi soir. "Il s'est identifié, il a dit qu'il s'était battu, qu'il avait tué quelqu'un et qu'il allait se rendre". Lorsque les agents sont arrivés chez lui, ils ont retrouvé le corps de son colocataire, un homme plus âgé, mais le suspect s'était enfui. "Le meurtre n'est pas daté pour l'instant", a indiqué le parquet d'Evry. "Il remontait à au moins deux jours, mais l'autopsie n'a pas permis de donner une date exacte." L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles, dans les Yvelines.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.