Essonne : marche blanche en hommage à Lilibelle, adolescente de 14 ans poignardée en février

Essonne : marche blanche en hommage à Lilibelle, adolescente de 14 ans poignardée en février©Ludovic MARIN / AFP

publié le samedi 05 juin 2021 à 15h49

Le 22 février dernier, à Saint-Chéron en Essonne, lors d'une rixe "à coups de poing et de pieds", un mineur a donné un coup de couteau mortel à l'adolescente de 14 ans, décédée à l'hôpital.

Une marche blanche a été organisée ce samedi 5 juin à Saint-Chéron, en Essonne, en hommage à Lilibelle, adolescente de 14 ans poignardée lors d'une rixe entre jeunes le 22 février dernier.



Le rassemblement était d'abord prévu peu après le drame, il a dû être reporté à cause de la crise sanitaire et des nouvelles annonces gouvernementales.

"J'ai enfin eu la marche blanche de ma fille", a témoigné Betty, mère de Lilibelle, au micro de BFMTV ce samedi. "On n'a pas accepté que j'aille dans le centre-ville.

(...) J'aimerais que franchement, aujourd'hui, au bout de trois mois, ma banderole, que je me suis fatiguée à faire, soit bien montrée", a-t-elle continué.

L'Essonne particulièrement touché

Le département de l'Essonne est particulièrement endeuillé après plusieurs actes de violence entre jeunes. Dernier en date : deux mineurs de 16 et 17 ans ont été mis en examen jeudi 3 juin pour "tentative de meurtre" et écroués après l'agression d'un adolescent de 15 ans, grièvement blessé à la tête pendant ce qui s'apparente à une rixe entre bandes de jeunes.

"Mon département, malheureusement, est vraiment touché (par les violences entre jeunes). Pour moi, c'est plutôt un problème de société, et pas un problème de réseaux sociaux", a réagi la mère de Lilibelle.

Cette collégienne de 14 ans avait été poignardée à Saint-Chéron (Essonne) lors d'une rixe entre jeunes. Un mineur âgé de 16 ans ayant reconnu avoir porté le coup de couteau mortel avait été mis en examen pour meurtre sur mineur de 15 ans, violences aggravées et participation à un groupement en vue de commettre des violences.

Rivalité entre des mineurs de Dourdan et de Saint-Chéron

L'adolescent était déjà connu pour deux infractions, mais pas pour des faits de violences. Cinq autres sont poursuivis pour violences aggravées, participation à un groupement en vue de commettre des violences et non assistance à un mineur de 15 ans en danger, conformément aux réquisitions de la procureure Caroline Nisand.

La rivalité entre des mineurs de Dourdan et de Saint-Chéron (Essonne) remonte à cet été "sur fond de messages, d'insultes et de provocations sur les réseaux sociaux", a expliqué la magistrate dans un communiqué.

Plusieurs mineurs de Dourdan s'étaient rendus à Saint-Chéron pour "en découdre". Dans la rixe, "à coups de poing et de pieds", un des mineurs de Dourdan a donné un coup de couteau mortel à l'adolescente de 14 ans, décédée à l'hôpital.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.